Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juin 2010 2 15 /06 /juin /2010 09:08

Venez sous cette lampe amie et près du feu.
Parlez-moi du Berri, de la mousse câline,
De l'étang lumineux sur qui le jonc s'incline,
Paupière de velours où brille un regard bleu.

Je vous dirai l'ardeur de nos Juillets en feu,
Les vignes d'Août saignant à flots sur la colline,
Et, quand le vent le tord d'une étreinte féline,
Le grand pin qui nous parle avec la voix d'un dieu.

Au dehors, c'est la nuit, l'hiver, Paris hostile;
L'heure morne s'égoutte aux beffrois de la ville:
Évoquons la patrie et le passé charmant!

Un mirage en nos yeux met sa lueur qui tremble,
Et nous rêvons, muets, avec le sentiment
D'être moins exilés quand nous sommes ensemble.

Anne Osmont

Partager cet article

Repost 0
Published by Asphodèles etc. - dans XXème siècle
commenter cet article

commentaires

papyanar 15/06/2010 16:55


Jolis soirs,jolis mots"Paupière de velours où brille un regard bleu...."

Je suis heureux de ce poème.

Papy romantique


Asphodèles etc. 16/06/2010 11:03



Oui, il est vraiment très beau...


Ophélie également romantique



Présentation

  • : Asphodèles etc.
  • Asphodèles etc.
  • : L'anthologie poétique d'Ophélie Conan, la barbare au cœur de midinette. Tous les poèmes qu'elle aime...
  • Contact

Recherche