Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mars 2011 4 17 /03 /mars /2011 22:16

Mon avenir sur ton visage est dessiné comme des nervures sur une feuille,
Ta bouche quand tu ris est ciselée dans l’épaisseur d’une flamme,
La douceur luit dans tes yeux comme une goutte d’eau dans la fourrure d’une vivante zibeline,
La houle ensemence ton corps et telle une cloche ta frénésie à toute volée résonne à travers mon sang
Comme tous les fleuves abandonnent leurs lits pour le fond de sable de ta beauté,
Comme des caravanes d’hirondelles regagnent tous les ans la clémence de ton méridien,
En toute saison je me cantonne dans l’invariable journée de ta chair,
Je suis sur cette terre pour être à l’infini brisé et reconstruit par la violence de tes flots,
Ton délice à chaque instant me recrée tel un cœur ses battements,
Ton amour découpe ma vie comme un grand feu de bois à l’horizon illimité des hommes.

René Depestre

Partager cet article

Repost 0
Published by Asphodèles etc. - dans XXème siècle
commenter cet article

commentaires

rosae68100.over-blog.com 25/03/2011 13:55


Je ne reste pas insensible à l'envolée lyrique de ce texte Amitié dominique


Asphodèles etc. 12/04/2011 22:11



Il est très beau et je l'aime beaucoup. Amitié. Ophélie



Valmont 18/03/2011 09:58


Très beau, cela me rappelle un peu "Ton souvenir est comme un livre", et je retrouve le mot hirondelle, comme chez vous Ophélie, l'hirondelle est un bel oiseau, de noir et de blanc vêtue comme une
photo, l'hirondelle est toujours de retour même quand elle se fait rare, baisers en volées.


Asphodèles etc. 19/03/2011 22:25



Oui, ce que vous dites Valmont est exact, et l'hirondelle est un très bel oiseau que j'aime beaucoup car il zèbre l'espace. Et je vous embrasse... ;)



Présentation

  • : Asphodèles etc.
  • Asphodèles etc.
  • : L'anthologie poétique d'Ophélie Conan, la barbare au cœur de midinette. Tous les poèmes qu'elle aime...
  • Contact

Recherche