Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 avril 2010 2 27 /04 /avril /2010 22:56

Quand Jodelle arriva soufflant encor sa peine,
Le front plein de sueur des restes de la mort,
Quand dis-je, il eut atteint l'Achérontide bord,
Attendant le bateau, il reprit son haleine.

Il trouva l'Achéron plus plaisant que la Seine,
L'Enfer plus que Paris: aussi l'air de ce port,
Quoiqu'il fût plus obscur, ne lui puait si fort
Que lui faisait çà-haut une vie incertaine.

Le Passager le prend au creux de son bateau,
Et Jodelle étonné disait en passant l'eau:
Pourrais-je me noyer, qu'encor un coup je meure.

Pour profiter autant à mon second trépas
Que j'ai fait au premier; mais il ne pouvait pas
Augmenter son bonheur pour changer de demeure.

Théodore Agrippa d'Aubigné

Partager cet article

Repost 0
Published by Asphodèles etc. - dans Renaissance
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Asphodèles etc.
  • Asphodèles etc.
  • : L'anthologie poétique d'Ophélie Conan, la barbare au cœur de midinette. Tous les poèmes qu'elle aime...
  • Contact

Recherche