Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 février 2011 1 21 /02 /février /2011 22:20

Montagne des grands abusés,
Au sommet de vos tours fiévreuses
Faiblit la dernière clarté.

Rien que le vide et l'avalanche,
La détresse et le regret!

Tous ces troubadours mal-aimés
Ont vu blanchir dans un été
Leur doux royaume pessimiste.

Ah! la neige est inexorable
Qui aime qu'on souffre à ses pieds,
Qui veut que l'on meure glacé
Quand on a vécu dans les sables.

René Char

Partager cet article

Repost 0
Published by Asphodèles etc. - dans XXème siècle
commenter cet article

commentaires

Cochonfucius 28/02/2013 10:29

Suivre les chemins de montagne
Avec les enfants de Mandrin,
Quand le désir d'être seul gagne
Le passant des bords méandrins.
À la bergère offre un poème
Pour qu'elle sache que tu l'aimes.
Si tu la prends pour souveraine,
Elle versera du vin frais;
Tu n'auras plus d'autre intérêt
Que boire dans la nuit sereine.

Valmont 22/02/2011 09:29


Très beau, comme cette région, j'ai encore en tête un we avec mon ex amante à Biarritz il y a peu, baisers maritimes.

De Victor Hugo

Et l'antique tilleul, sur cette antique église,

comme pour l'embrasser, au souffle de la brise,

penchait ses longs rameaux dorés par le ciel bleu,

et j'avais le coeur plein de toutes les ivresses,

car j'assistais, pensif, aux augustes caresses

que la nature fait à Dieu.

Saint-Sébastien, 30 juillet 1843

Au bord des mers quand on sommeille,

tout caresse et berce l'oreille ;

c'est le bruit du vent sur les flots ;

c'est le bruit des flots sur les grèves ;

on entend, à travers ses rêves,

les chants lointains des matelots.

Pasages, 6 août 1843


Asphodèles etc. 03/03/2011 13:05



Magifiques! Je vous embrasse.



Présentation

  • : Asphodèles etc.
  • Asphodèles etc.
  • : L'anthologie poétique d'Ophélie Conan, la barbare au cœur de midinette. Tous les poèmes qu'elle aime...
  • Contact

Recherche