Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mai 2011 4 12 /05 /mai /2011 10:14

Or sont ainsi les femmes diffamées
Par moultes gens et à grand tort blâmées
Tant par bouche que par plusieurs écrits
Oui, qu’il soit vrai ou non, tel est le cri!
Nous qui sommes sans passé, les femmes,
Nous qui n’avons pas d’histoire
Depuis la nuit des temps, les femmes,
Nous sommes le continent noir
Levons Nous, Femmes Esclaves,
Et Brisons Nos Entraves,
Debout!
Asservies, humiliées, les femmes,
Achetées, vendues, violées,
Dans toutes les maisons, les femmes,
Hors du monde reléguées
Seules dans notre malheur, les femmes,
L’une de l’autre ignorée,
Ils nous ont divisées, les femmes,
Et de nos sœurs séparées.
Reconnaissons-nous, les femmes,
Parlons-nous, regardons-nous,
Ensemble on nous opprime, les femmes,
Ensemble révoltons-nous.
Le temps de la colère, les femmes,
Notre temps est arrivé,
Connaissons notre force, les femmes,
Découvrons-nous des millions.

Christine de Pisan

Partager cet article

Repost 0
Published by Asphodèles etc. - dans Moyen-Age
commenter cet article

commentaires

An_Braz 01/01/2012 14:04

Bonne année 2012, avec mes meilleurs voeux !

tigre blanc 28/12/2011 10:50

j'aime les cris des révoltées,
des sans issues, des moitiées,
de cette vile humanité divisée,
en deux cohortes si désabusés.

Divisée en ses richesses pillées,
en son évolution stoppée, brimée,
en ses désirs de paix si réprimés,
en sa sexualité si tant décriée.

j'aime les cris d'esprits non blasés,
qui défendent les droits des délaissées,
de celles qui sont infortunées, brisées,
par leurs compagnons peureux, si bornés,

Combien d'hommes peuvent ce nom porter,
quand l'on voit leur peur d'affronter,
la grâce, la douceur, la pensée futée,
de leurs compagnes, nimbées de beauté.

Allons, messieurs, votre peur est à jeter,
aux oubliettes de funestes erreurs passées,
qui au bal des souffrances, ont contribuées.
Créez de nouvelles danses d'amour vrai teinté.

J'espère que mon poème, vous aimerez...
J'aime bien les écrits de Christine de pisan,
même si sa colère se doit d'être dépassée,
pour faire se renouveler notre humanité.
tigre blanc

Loran 19/10/2011 09:09


La première féministe de la littérature...


Lucy 04/07/2011 23:45


Les droits de la femme sont bien exprimés dans cette poésie, mais tout est révolu, car les temps ont changé ! Très bien écrit, bonne soirée
Lucy


Valmont 12/05/2011 15:42


Ah vous m'aviez dit vouloir le reprendre ici, il est très beau, et vrai... Baisers à vous Ophélie...


Présentation

  • : Asphodèles etc.
  • Asphodèles etc.
  • : L'anthologie poétique d'Ophélie Conan, la barbare au cœur de midinette. Tous les poèmes qu'elle aime...
  • Contact

Recherche