Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juin 2010 2 01 /06 /juin /2010 22:43

Il existe un oiseau, dont le pâle plumage,
Des forêts du tropique étonne la gaieté;
Seul sur son arbre en deuil, les pleurs de son ramage
Font gémir de la nuit le silence attristé.

Le chœur ailé des airs, loin de lui rendre hommage,
Insulte, en le fuyant, à sa fatalité;
Lui-même se fuirait, en voyant son image:
Poignardé de naissance, il naît ensanglanté.

Et le poète aussi, merveilleuse victime,
Qui mêle de son sang dans tout ce qu'il anime,
Arrive dans ce monde, un glaive dans le cœur;

Et l'on n'a point encore inventé de baptême,
Qui puisse en effacer le stigmate vainqueur:
Cette tache de mort, c'est son âme elle-même.

Jules Lefèvre-Deumier

Partager cet article

Repost 0
Published by Asphodèles etc. - dans XIXème siècle
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Asphodèles etc.
  • Asphodèles etc.
  • : L'anthologie poétique d'Ophélie Conan, la barbare au cœur de midinette. Tous les poèmes qu'elle aime...
  • Contact

Recherche