Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 novembre 2010 5 19 /11 /novembre /2010 22:28

Je rêve de vers doux et d'intimes ramages,
De vers à frôler l'âme ainsi que des plumages,

De vers blonds où le sens fluide se délie
Comme sous l'eau la chevelure d'Ophélie,

De vers silencieux, et sans rythme et sans trame
Où la rime sans bruit glisse comme une rame,

De vers d'une ancienne étoffe, exténuée,
Impalpable comme le son et la nuée,

De vers de soir d'automne ensorcelant les heures
Au rite féminin des syllabes mineures.

De vers de soirs d'amour énervés de verveine,
Où l'âme sente, exquise, une caresse à peine...

Je rêve de vers doux mourant comme des roses.

Albert Samain

Partager cet article

Repost 0
Published by Asphodèles etc. - dans XIXème siècle
commenter cet article

commentaires

Valmont 25/11/2010 23:50


Je rentre fort tard, oui elle est de moi, pour vous... Je me risque parfois à la poésie érotique, à la poésie, quand je suis inspiré, douce nuit, je vous embrasse...


Asphodèles etc. 09/12/2010 22:56



Bravo pour ces vers, et merci!



Valmont 25/11/2010 09:32


"Je rêve de vers doux mourant comme une rose,
Fleur de chair, dans son lit, s'ouvrant dans une pose,
Délicate, suave, moelleuse en reflets du matin,
Dans le silence de l'aube, elle s'ouvre entre mes mains..."
Baisers à vous.


Asphodèles etc. 25/11/2010 22:31



Cette très belle suite est-elle de vous? Magnifique! Baiser mérité. Ophélie



Présentation

  • : Asphodèles etc.
  • Asphodèles etc.
  • : L'anthologie poétique d'Ophélie Conan, la barbare au cœur de midinette. Tous les poèmes qu'elle aime...
  • Contact

Recherche