Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 septembre 2010 4 09 /09 /septembre /2010 20:50

Le fait, légendaire en d'autres villes et raconté seulement à mi-voix pour en conjurer le retour, arrivait ici fréquemment. Pas de semaine sans qu'un homme s'enflammât. Sachant la chose irrémédiable, on avait fini par s'y accoutumer. La plupart du temps elle se déroulait dans l'indifférence et il n'était guère que les enfants pour prêter encore au spectacle un peu d'attention. Retour de l'école, nez rouge et genoux nus, ils faisaient cercle autour de cette curieuse torche à l'envers.

C'était, en effet, vers le bas que se dirigeait le phénomène. Dès que ses cheveux commençaient à crépiter, l'homme perdait tout pouvoir de crier ou de remuer. Nul n'avait le temps de voir les deux petits ballons de ses yeux se gonfler hors du visage avant d'éclater avec un bruit spongieux de châtaigne encore verte. La dévorante couronne orangée des tissus en combustion, s'abaissant avec rapidité, couvrait la figure, le cou et les épaules d'une calotte d'ombre comme grouillante et qui allait se racornissant.

Parvenues au thorax, les flammes jusqu'alors courtes et éclatantes, brusquement bleues et pailletées d'étincelles, ruisselaient de cet homme immobile comme si la poche du cœur, en crevant, les eût alimentées d'un nouveau carburant. Et tard dans le crépuscule, on entendait la ronde des enfants autour de cette vivante cloche lumineuse qui semblait, au fur et à mesure qu'elle se consumait, s'enfoncer lentement dans la terre.  

Marcel Béalu

Partager cet article

Repost 0
Published by Asphodèles etc. - dans XXème siècle
commenter cet article

commentaires

mandrinmodern 10/09/2010 20:25


tres jolie ode a la merguez !


Asphodèles etc. 15/09/2010 22:32



J'aime votre humour cher Monsieur!



Présentation

  • : Asphodèles etc.
  • Asphodèles etc.
  • : L'anthologie poétique d'Ophélie Conan, la barbare au cœur de midinette. Tous les poèmes qu'elle aime...
  • Contact

Recherche