Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mai 2010 3 12 /05 /mai /2010 15:21

                                  À toutes les femmes avec qui j'ai fait l'amour et dont il ne me reste rien

 

En des rondes d'or et de sang
Aux printemps des années bissextiles
Elles entraient par les fenêtres

Très vite, s'imposaient
Des explosions de nerfs, de lèvres saoules
La crucifixion de l'aube

Nos draps de lit défaits
Célébraient chaque matin la création du monde

Innombrables les papillons bleus
De nos nuits blanches
Innombrables les levers du jour, en équilibre
Sur nos corps confondus

Innombrables, les aveux faibles et tièdes
Qui déchirèrent un silence
Anéanti et fiévreux

Aux printemps des années bissextiles,
Elles entraient par les fenêtres
Mais avant les étés
Elles disparaissaient dans leurs cafés
Avec des morceaux de sucre blanc

Paul Mari

Partager cet article

Repost 0
Published by Asphodèles etc. - dans XXIème siècle
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Asphodèles etc.
  • Asphodèles etc.
  • : L'anthologie poétique d'Ophélie Conan, la barbare au cœur de midinette. Tous les poèmes qu'elle aime...
  • Contact

Recherche