Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 janvier 2011 1 24 /01 /janvier /2011 22:47

Pour plus d'agilité, pour le loyal duel,
Les témoins ont jugé, qu'elles se battraient nues.
Les causes du combat resteront inconnues.
Les deux ont dit : Motif tout individuel.

La blonde a le corps blanc, plantureux, sensuel;
Le sang rougit ses seins blancs et ses lèvres charnues.
La brune a le corps d'ambre et des formes ténues;
Les cheveux noirs-bleus font ombre au regard cruel.

Cette haie où l'on a jeté chemise et robe,
Ce corps qui tour à tour s'avance ou se dérobe,
Ces seins dont la fureur fait se dresser les bouts,

Ces battements de fer, ces sifflantes caresses,
Tout paraît amuser ce jeune homme à l'œil doux
Qui fume en regardant se tuer ses maîtresses.

Charles Cros

Partager cet article

Repost 0
Published by Asphodèles etc. - dans XIXème siècle
commenter cet article

commentaires

Valmont 25/01/2011 14:03


Magnifique texte de Charles Cros, admirable, l'art de dire Tout en Peu... En revanche, ces femmes auraient mieux fait de régler ça ensemble dans un lit, au moins elles se seraient tuées de
plaisir... Et là j'aurais pris plaisir à les admirer se faire jouir (sans cigarette je ne fume pas, sourire...) Baisers à vous.


Asphodèles etc. 28/01/2011 20:22



Oui, admirable texte, bien frappé, tout en images, et complètement cinématographique. Et d'accord avec vous Valmont: quelle idée de se battre en duel! Je suis de votre avis, le lit eût été plus
judicieux et moins mortel! Je vous embrasse.



Présentation

  • : Asphodèles etc.
  • Asphodèles etc.
  • : L'anthologie poétique d'Ophélie Conan, la barbare au cœur de midinette. Tous les poèmes qu'elle aime...
  • Contact

Recherche